Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 12:44
Hier aprem, promenade rapide dans Paris entre deux averses quand je tombe place de la Bastille juste devant l'opéra. Attroupement innatendu et musique, je me suis demandé ce qui se passait.
Plus près, je me suis rendu compte que c'était du reggae. Encore plus près, j'ai vu la bannière qui expliquait cette molle agitation : il s'agissait d'une pseudo manifestation pour la légalisation du shit et là, plein de souvenirs me sont revenus à la tête.

Quand j'étais gosse, un couple d'amis de ma mère fumait et j'étais attéré.
Ils gagnaient à peine de quoi bouffer et venaient d'avoir une gamine du coup, ils passaient leur temps à taxer autour d'eux pour se payer leur morceau.
Surtout, ce qui m'avait marqué le plus, c'était l'état d'esprit qui allait avec cette consomation.
Ils se prenaient pour des gens du type supers rebels parce qu'ils consommaient de la drogue (alors qu'il y a des buveurs de pinard beaucoup plus dépendants et humbles)
Tout tournait autour de ça dans leurs conversations tellement que c'était bien. Un geek qui te parle de son WOW à longueur de soirée, tu le claques, ici non, c'était complètement tendance. Ou comment se monter le bourichon à partir de rien.

Autre anecdote au collège cette fois-ci. Passé les premiers actes rebels qui consistent à fumer une bonne malbac bien dégueulasse et au choix boire sa première bière pour un garçon ou se faire sodomiser par un mec de 20 ans quand on en a 14 quand on est une fille (parce qu'il a une voiture et ça, c'est cool), il fallait passer à quelque chose de plus sérieux.
Bon pas de chance parce que voilà, ça coûte des sioux. C'est pour ça que les crétins de ma classe fumaient du thé (si si, du thé) puis revenaient en cours en faisant les mecs cassés.

Anecdote au lycée. On était une bande de potes et yen avait un dans le tas qui était gentils mais qui voulait faire le méchant. Du coup, il a voulu fumer du shit.
Un jour, il s'était préparé un joint en cours. Le soucis, c'est qu'il pouvait pas utiliser son briquet pour effriter donc il avait fait ça au cuter. A la pause, il était parti fumer ça avec un des autres nombreux neuneux de la classe pour revenir en cours 10 minutes plus tard puis filer à l'infirmerie 20 minutes plus tard. Il avait pas supporté, était tombé malade et l'infirmière du lycée avait appelé ses parents pour lui faire faire une prise de sang.
Je ne vous parlerai pas du moment où il avait voulu dealer et qu'il s'est mis à tomber sur des mecs beaucoup plus gros que lui qui voulaient pas le payer ni de la fois où il a fait fumer des herbes de provence à une grosse dondon.

Est-il nécessaire d e préciser ce que ces anecdotes m'ont ispiré ?

Réponse à la question : "c'est quoi cette musique de merde"

Repost 0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 16:52
Ce matin, je suis allé passer un entretien d'embauche.

Il fallait prendre le RER, ce qui est assez inhabituel pour moi. Mais soit. La grande surprise m'est apparue quand j'ai suivi mon plan pour aller à l'entreprise : rien n'indiquait que j'allais passer au milieu des champs de colza avec de la boue, pas de trotoires et des jeunes con avec leur A qui conduisent à fond les ballons pour aller donner leurs organes le plus vite possible contre un arbre.



Après, classique, l'entretien s'est bien passé mais ça j'ai l'habitude : je leur plait beaucoup mais ya pas de taf ou mieux, je leur plait beaucoup en entretien mais pas après.
Ah si, à la fin :
"_Vous êtes quelqu'un d'intelligent
_Ah bon ????"
Et là, je me suis dit que mauvais réflexe et que je suis vraiment un sale gosse. Il a fallu que je rattrape le coup en lui demandant ce qu'il voulait dire.
Repost 0
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 20:46
Il y a quelques semaines, un cousin de mon beau père nous disait : "X, c'est pas de sa faute s'il est gros, c'est un problème de glandes". C'est vrai que pour avoir déjà mangé à ses côtés, il doit finir par avoir des problèmes de glandes : il mangeait autant de beurre que de fromage (genre qu'il avait mangé 1/8ème de saint nectaire ce jour là minimum)

Ce soir dans le train du retour, une dondon parlant à voix haute pendant tout le trajet au téléphone : "Mais je crève de faim" : elle devait bien peser 140 kilos strict minimum. J'ai surotut bien aimé le moment où elle a dit : "J'ai mangé une salade, un yaourt et 5 morceaux de chocolat".
Quand je pense aux milliers de bêtes qui ont été sacrifiées pour en arriver là...

Repost 0
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 01:12
J'écoute beaucoup de musique : au moins 3h par jour en ces temps de chomedu.

Un jour, je suis tombé là dessus et j'ai beaucoup aimé l'album : They died for beauty de Ilya. Ca m'évoque un couché de soleil version western.

Pas mal de mois après en avoir publié une note sur mon ancien chez moi, voici une nouvelle chanson d'eux :

Repost 0
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 14:16
Ma recherche de job n'avançant quasiment pas, je me suis décidé à faire jouer du réseau personnel ces dernières semaines.
Ce matin, le contact d'un contact m'appelle après que je lui ai envoyé mon CV.
Me suis fait défoncer la tête comme ça m'est rarement arrivé dans ma vie à base de "J'y comprends rien", "c'est de la merde" ou encore "c'est n'importe quoi".



Bilan : le mec est cool, mais ça s'est pas passé tout à fait comme je l'attendais
Repost 0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 15:55
Déjeuné dnas un restaurant situé à l'étage de la gare du nord que je ne nommerai pas.
Je file au toiletttes pour me laver les mains quand soudainement...

Un robinet était ouvert en grand. Je lai donc fermé pour me rendre compte que le robinet en question servait à rincer des pastilles bleus à chiottes.
Entre le pipi des 350 mecs qui passent dans ces chiottes quotidiennement et la veste pas propre de dédé le clodo, moi choix a vite été fait.
Je ne me suis pas lavé les mains.
Repost 0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 23:59
Ce WE, j'ai amené ma belle à Londres pour son anniversaire. Elle rêvait Goldy l'y a emmené.
Quelques faits qui m'ont marqués :
  • Les serveurs pakistannais étaient cools : ils nous ont fait à bouffer alors que le restaurant fermait
  • La copine a été contente de manger assez épicé
  • les milk shakes du burger king sont pas évident à miamer : trop froids, c'est dur de se les faire à la paille
  • on s'est encore rapidement frictionnés pour une histoire de carte
  • Ai croisé un ancien camarade de promo. Heureusement, c'était pas le plus con qui traîne par là bas
  • Ai mangé au burger king. C'est la preuve que dieu existe
  • Il a fait beau
  • On a fit du shopping improbable
  • Ai fait la connaissance d'un couple d'amis de ma belle et ils étaient adorables comme tout
  • Ils se sont plaint de la mentalité anglaise. Curieusement, c'est pas les premiers que j'entends, ça fait un faisceau de faits concordants
  • Suis pas allé au temple de la fesse
  • Me suis acheté des t-shirts de la mort qui tue
  • La fenêtre de la première chambre d'hôtel ne fermait pas, m'en suis rendu compte à 3h du matin, quand la dite belle dormait déjà bien
  • On a du manger un bon kilo de glace chacun avec tous les milks shakes qu'on s'est ingusgités
  • On a fait des belles photos
  • Ai mangé une boule coco de la mort qui tue
  • Deux jeunes pintades dans le train qui arrêtaient pas de glousser. A un moment, une des deux a dit "Mais moi, je pourrai jamais être fidèle, dès qu'un mec passe, faut que je mate". J'ai eu une pensée bien forte à ce moment là mais acompagné, je n'ai rien pu dire


Repost 0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 09:35
Marilyn Chambers avait dit : "C'est avec l'esprit d'autant en emporte le vent" que je me suis présentée à l'adresse indiquée sur l'annonce. Mais lme tournage avait à peine commencé que j'avais les mémoires paralysées a force de sucer"
Ca me fait penser à un pote qui a fait des heures sup cette semaine
Repost 0
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 10:37

Repost 0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 14:26
Et donc hier aprem je me suis retrouvé à faire du karting alors que c'était pas prévu.
Pas facile de reprendre ses marques mais ça va. On va dire que j'ai fait 1/2 dépassements un peu cavaliers mais rien de bien méchant.

Ah si quand même une fois : je collais au cul d'un mec plus lent et il a mal négocié un virage en bout de ligne droite. Il est parti en travers et au lieu de redresser, il a encore plus tourné. Résultat, je l'ai pris à pleine vitesse : moi de face, lui sur le côté. La différence est que moi je m'attendais à le cogner lui s'est fait ceuillir tel un épis par une moissonneuse.
Les gens placés à un bon 50 mètres de là ont entendu un gros PAF.
Repost 0